Green Zone

Green Zone

Une bande annonce dans une salle noire. Tiens, un nouveau Jason Bourne ? Ah non, ça semble plus proche des docu-fictions tels Bloody Sunday ou Vol 93 que Paul Greengrass réalise si bien. Matt Damon, Paul Greengrass, un bon duo avec les deux Jason Bourne qu’ils ont faits.

2003. Opération Iraqi Freedom. Irak (en même temps, une opération Iraqi Freedom en Corée du Nord…). Paul Greengrass n’a pas perdu la main. On est plongé au cœur de la guerre, au sein d’une unité de l’armé Américaine chargée de retrouver les Armes de Destruction Massive. L’histoire va vite virer au complot d’état.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je suis actuellement déçu par les duos acteur réalisateur du moment. Di Caprio/Scorsese, Depp/Burton… Et malheureusement, le duo Damon/Greengrass ne déroge pas à cette règle.

Sur le plan technique, rien à redire. La mise en scène est bonne, on vit cette guerre. En en prend plein les yeux et les oreilles, mais de façon assez réaliste. Damon ne joue pas Rambo, mais un officier américain qui sait faire sa guerre. Le scénario se tien, la tension monte quand il faut. Greengrass a su donner un bon rythme à son film.

Mais c’est dans le fond du film qui m’a déçu. En effet, Greengrass pose son film sur la question où son les Armes de Destruction Massive. Je crois que je ne surprendrai personne en dévoilant un grand secret : il n’y avait pas d’Armes de Destruction Massive en Irak. L’intrigue du film se tourne alors vers les complotistes d’état. Comment justifient-ils la présence des ADM sans ces ADM ? Ouais certes… C’est sympa, mais moi ma question, c’est plutôt de savoir quels sont les intérêts – personnels ou nationaux – en jeu qui justifient une telle mascarade ? J’attends toujours ma réponse.

Je suis allé voir ce joli film en me disant que j’en apprendrai un peu plus sur les sombres intrigues de cette guerre. Mais finalement j’ai juste appris que l’Irak n’avait pas d’Armes de Destruction Massive. Transcendant non?

Encore une fois, ce film est une valeur sure. Ce n’est pas un Jason Bourne, mais je n’y ai pas vu un intérêt particulier. Je vous le recommande, mais n’espérez pas percer les secrets de cette colonisation (c’est politiquement correct de dire ça ?).

Sur ce, toilez-vous bien !

PastequeMan