Thé à la menthe ou t'es citron

Thé à la menthe ou t’es citron

Une fois n’est pas coutume, je décide d’élargir un peu le spectre de ce blog au monde du théâtre. J’ai récemment eu l’occasion de me rendre au théâtre Fontaine, près de la place Pigalle (pour les incultes et les non Parisiens (bien qu’un groupe soit, à mon sens inclus dans l’autre…)). Et ce non pas par pur plaisir de côtoyer la gente féminine de ce fameux quartier parisien, mais bel et bien pour voir une représentation de la pièce Thé à la menthe ou t’es citron.

J’avoue avoir été entraîné dans cette aventure, plus que je n’en suis l’initiateur. En effet, bien qu’ayant lu un certain nombre de critiques dithyrambiques (pour les personnes du groupe susnommé, je vous invite à consulter un dictionnaire) quant à cette pièce, mon a priori était assez mitigé. Mon préjugé étant fondé sur une seule image, d’une femme habillée dans le plus pur style XIVème siècle, je me suis laissé facilement convaincre.

Je m’attendais donc à une comédie, peut-être peu inspirée, relatant les exploits d’un autre age. Mais comme à mon habitude ces derniers temps, j’étais, somme toute, assez (pour ne pas dire très) loin du compte.

Il s’agit ici d’une comédie très moderne, proposant une mise en abyme du théâtre. L’histoire se concentre sur une petite troupe qui tente, avec les moyens du bord, de mettre sur pied la pièce qu’ils joueront deux jours plus tard.

Bien que les décors ne soient pas mirobolants, la mise en scène et le jeu des acteurs sustentent nos attentes. La pièce, découpée en deux parties distinctes, est suffisamment dynamique pour qu’on ne s’ennuie pas.

Assez loin des blagues potaches de J’aime beaucoup ce que vous faites, ici le comique est mis en place par le jeu et les personnages plus que par les dialogues. Bien que quelques situations n’aient pas pris sur moi, je vous recommande cette pièce, écrite par l’un des comédiens dans sa lointaine jeunesse.

Ridez-vous bien !

PastequeMan