A bout portantIl m’est très facile d’écrire une critique concernant un film qu’on a détesté. Ca l’est beaucoup moins pour un film qu’on a adoré!

A bout portant est un bon film français bien de chez nous avec un réalisateur bien de chez nous: Fred Cavayé et des acteurs de classe nationale : Roschdy Zem, Gérard Lanvin et Gilles Lellouche (entre autres).

A bout portant est l’histoire de deux destins qui se croisent celui de Samuel (interprété par Gilles Lellouche), un aide soignant qui mène une vie tranquille: sa femme (Elena Anaya, actrice d’origine espagnole et très charmante soit dit en passant) est enceinte et il prépare le concours d’infirmier, et Hugo Sartet (Roschdy Zem), un bandit bien connu dans le milieu. Un jour, Hugo va se retrouver hospitalisé dans le service de Samuel. Sa femme va être kidnappée et ce dernier aura alors quelques heures pour faire sortir Hugo Sartet de l’hopital. Va alors s’enchainer une course poursuite pendant 1h30!

Bien qu’il s’agisse d’un thriller, on retrouve dans ce film bon nombre des codes qui font le font la puissance des polars à la française. Chacun des acteurs occupe ici son rôle avec puissance et la réalisation est extrême efficace. Non seulement, on crois au film mais en plus on vie a la place du personnage principal. Le scénario est lui aussi très bien ficelé : il ne manque pas de rebondissement mais ne nous entraine pas non plus dans le cinéma-spectacle. Vous l’aurez compris : courrez-y!

PsychoP@T

Ayant vu la bande annonce, je me suis dis pourquoi pas. Quand PsychoP@t m’a dit qu’il était super (pas lui, pauvre fou ! le film !), ni une ni deux, j’ai sauté sur la première occasion qui s’est présentée à moi pour le voir.

L’histoire n’est toutefois pas très originale, un homme se retrouve mêlé sans le vouloir à une affaire de gangsters, en conséquence de quoi, il se fait enlever sa femme. Premier problème, je trouve la réaction du gars un peu débile. Mais bon, c’est vrai que c’est tellement plus simple d’essayer de sauver sa bonne femme tout seule quand on est (presque) infirmier (on ne sait que trop bien que tout hôpital qui se respecte enseigne à ces aides soignants l’art du combat au corps à corps…) plutôt que d’appeler la PJ dont on a le numéro dans la poche…

Niveau actorat, rien à dire, Gilles Lellouche nous prouve une fois de plus qu’il sait jouer et plutôt bien, Lanvin et Zem eux n’ont plus rien à confirmer. La mise en scène aurait pu être un peu plus chiadée à mon gout. Certes, on voit dans ce film quelques bonnes idées, mais elles ne sont pas assez exploitées à mon gout. Et c’est bien triste.

Ce qui m’a le plus navré, c’est l’aspect narratif du film. Le réalisateur nous amène durant toute la première partie à attendre le pourquoi du comment de cette affaire de gangsters. Suspens, suspens… qui retombe comme un flan vahinné en 20 secondes qui dévoilent toute l’intrigue… au milieu du film ! Alors bon, il faut bien trouver un os à ronger pour la seconde partie, donc on va ressortir les rouages habituels du film policier qui se veut un peu sombre et corrompu…

Vous l’aurez compris, je n’ai pas tellement accroché à ce film. Trop d’incohérences, trop caricatural (ou pas assez), il m’a rappelé 36, mais sans cette saveur sombre et amer qu’a su apporter Marchal à son film. On arrive donc à un film un peu plat à mon gout, un peu facile, mais qui se regarde facilement dans le train pour passer le temps et pour peu qu’on ne soit pas trop difficile.

Attendez plutôt une année pour en profiter, vous le trouverez à 10€ dans toutes les bonnes crèmeries.

Note personnelle : prendre du recul sur l’avis de PsychoPat et Dusts-of-stars… Ils ont trouvé Inception génial après tout… 😛

Toilez-vous bien !

PastequeMan