Buried

Buried

J’avais râté ce film lors de sa diffusion en salle. Dès que j’ai vu qu’UGC proposait de rediffuser les meilleurs films de 2010 pour une somme modique pendant une semaine, j’ai sauté sur l’occasion!

Le pitch de Buried est simple. Une homme a été enfermé vivant dans un cercueil (et donc enterré) avec un téléphone cellulaire.  Survivra-t-il ou mourra-t-il asphyxié? Le concept de Burried est tout aussi simple : le spectateur va suivre en temps réel l’évolution de la situation du personnage pendant 90 min. L’action se déroule intégralement dans le cercueil et la caméra n’en sort pas. Autant dire qu’il s’agit d’un vrai défi pour le réalisateur et le scénariste : comment tenir en haleine le public pendant 1h30 dans de tels conditions?

La solution adoptée par ces derniers a été de multiplier les péripéties. Je suis désolé de vous le dire mais c’est plutôt raté… Au bout d’un moment, c’est tout simplement trop! On a pas envie d’y croire. Pour garder la tension du spectateur, il y avait une limite à ne pas dépasser et elle a été largement dépassée. J’ai par exemple en tête les scènes du responsable RH et du serpent… J’ai donc passer une bonne partie du film a espérer la mort du personnage principal pour simplement abréger mes souffrances.

C’est volontairement que je ne citerai même pas dans cette critique les noms du personnage principal et du réalisateur. Je terminerai tout du même sur un point positif : au moins, cela n’a pas du leur coûter trop cher!

PsychoP@T