Les émotifs anonymes

Les émotifs anonymes

Loin de moi l’idée de bouder les films belges (Jaco van Dormael n’est-il pas belge après tout?), je suis allé voir Les émotifs anonymes, joli film (belge donc) sur les gens émotifs (quelle surprise!).
Ce film nous emmène dans la vie d’Angélique, jouée par Isabelle Carré, émotive, participante des groupes de réunion des émotifs anonymes. Sa vie va croiser celle de Jean-René van den Hugde (campé par un Poelvoorde toujours surprenant dans ces rôles un peu plus profonds), émotif aussi (mais pas anonyme, lui), le tout sur fond de chocolat.
C’est un gentil film frais et divertissant, touchant sans être émouvant. Drôle et sincère, il nous permet d’effleurer le ressenti et les pensées de ces émotifs, bloqués par le moindre obstacle de la vie.
La bande originale, en partie chantée par les acteurs eux-même, vaut également le détour.
Un film bien sympathique, que je conseille à tous, ne serait-ce que pour retrouver Poelvoorde dans un rôle qui lui va parfaitement bien, et le voir renouer avec la chanson, plusieurs années après Podium.

Toilez-vous bien!
PastequeMan