Never Let Me Go

Never Let Me Go

Never Let Me Go nous raconte l’histoire de Ruth, Kathy et Tommy, trois jeunes pensionnaires d’une école pour le moins stricte. Leur vie sera bouleversée quand ils apprendront le pourquoi de leur existence.

Présenté comme ça, ça donne envie non? Et pourtant… Non, le suspens de ce secret est vite dévoilé, très vite même, si vous avez vu la bande annonce. Si on prend le film au premier degré, c’est un peu facile, un peu long… Un sorte de triangle amoureux qui se forme, se cherche etc…

Mais là où le film se révèle, c’est dans le non dit, dans la suggestion. Sans vouloir déflorer le film à ceux qui se laisseraient tenter sans en connaitre les tenants et les aboutissants, je dirais que tout le film tient dans la réflexion qu’il porte. La philosophie du film a une portée éthique, mais qui nécessite que le spectateur se donne la peine de se poser lui même ces questions.

Sinon, sur la partie technique, ce n’est pas un grand film, mais ça se défend plutôt bien au niveau jeu d’acteur. Un effort sur la mise en scène et la photographie aurait était appréciable et lui aurait certainement valu une plus grande promotion de la part des média. Mais comme je l’ai dit, l’essence même du film réside dans son fond plus que dans sa forme.

Un film que je conseille à ceux qui aiment bien se poser plein de problèmes moraux. Les cinéphiles cherchant un gentil film pour se distraire feraient mieux de passer leur chemin.

Toilez-vous bien!

PastequeMan