Tag: Marvel

Iron Man 3

Iron Man 3

Iron Man 3

C’est après une longue abstinence et un sevrage sévère que je reviens sur mon blog pour poster une nouvelle critique. J’ai donc renoué avec le cinéma pour suivre une fresque désormais cher à mon cœur, un Marvel.

Après un Avengers très divertissant et donc très réussi, mais un Iron Man 2 en demie teinte, Shane Black se devait de nous offrir un bon spectacle. Pour mettre les choses au clair, j’accroche bien avec le format que Disney donne à la franchise Marvel. Ce ne sont pas de grands films émotionnellement parlant, mais une nouvelle forme de distraction, entre la série et le film, sujet déjà abordé dans mon dossier, vieux mais toujours d’actualité. J’assume donc cette part d’ombre et savoure d’autant plus ces grosses productions divertissantes, si elles sont bien faites.

Iron Man 3 nous propose de suivre Tony Strak, aka Iron Man, empli de doute, suite aux évènements traumatisants de The Avengers. Mais déjà, le Mandarin fait peser un risque sur les USA. Comme à mon habitude, je ne dévoilerai pas plus l’intrigue, vous laissant le plaisir de la découvrir en temps voulu.

Le trio Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow et Don Cheadle fonctionne aussi bien que dans le second film. De même, les bad guy sont assez bad guy, mais pas trop quand même… Juste ce qu’il faut… Pour faire simple, la direction d’acteur n’est pas mauvaise pour un film spectacle. Les effets spéciaux sont à hauteurs de nos espérances, et rendent une 3D impeccable. Une note technique jusque-là irréprochable.

Rentrons maintenant dans le cœur du film, sa mise en scène et son scénario. Pour le premier point, Shane Black s’en sort plutôt bien. Jouant sensiblement moins sur les slow-motions que dans le second épisode de la saga, les scènes d’actions sont plutôt bien touffues mais assez lisibles dans l’ensemble. La globalité du film est plutôt bien rythmée, sans escalade à l’action, ni temps mort trop long (à mon sens, mais il peut en être autrement pour celles et ceux en quête d’action pure).

Enfin, le scénario regorge de pointes d’humour bien senties, et plus digestes que dans Iron Man 2 (qui reste une légère déception pour moi). Sans rien en dévoiler, je dirais qu’Iron Man 3 réserve son petit lot de surprises qui le rend particulièrement agréable. On en regretterait presque la fin de ce cycle, Tony Stark étant assez attachant sous ses airs de super héros qui assure. Mais il se murmure déjà qu’un quatrième volet serait en préparation.

Aficionados de la saga Marvel (au cinéma en tout cas), vous pouvez vous jeter sur ce film les yeux fermé. De toute manière, je trouve que cet Iron Man 3 reste un bon film très divertissant et visuellement très bon, je le conseille à tous, pour passer une bonne soirée pop-corn (ou pizza bière, au choix…)

Toilez-vous bien !

PastequeMan


The Avengers – Trailer

The Avengers

The Avengers

Au niveau des bande annonce, je suis quelqu’un d’assez paradoxal. S’il est des cas dans lesquels je fustige ces courts-métrages, un temps annonce, au autre résumé, et je les évite, dans d’autre cas, je me laisse facilement convaincre de les visionner. Je pense qu’un petit dossier sur les trailers en général serait le bienvenu. Cela me vient notamment de la bande annonce de Drive (vue heureusement après le film!) qui est en totale contradiction avec le film qu’elle présente, mais qui en résume l’intégralité…

The Avengers étant pour moi le climax de l’aventure que Marvel nous propose, je reste assez à l’écoute des informations filtrant sur le sujet. La trailer étant sorti, je vous le propose ici:

http://www.dailymotion.com/video/xllyd8

Au final, ce trailer ne nous apprend pas grand chose (et ne gâche donc rien). On retrouvera donc Nick Fury (S.L. Jackson) entouré de sa petite bande de potes un peu balèses: Bruce Banner, Tony Stark, Thor, Steve Rogers et quelques autres. Sans entrer dans un réel commentaire d’une bande annonce, je trouve finalement celle-ci un peu mollassonne. On ne ressent pas une intensité dramatique, ni une surpuissance s’échappant de notre groupe de super-héros.

Pour l’instant, The Avengers se présente pour moi comme une déception, j’ai bien peur de tomber simplement dans du spectaculaire sans grandiosité, à l’image de Transformer 3. Ceci étant, les choses ont le temps de changer! Sortie sur nos toiles prévue le 25 avril 2012!

Trailez-vous bien!

PastequeMan.


[Critique] Captain America: The First Avenger

Captain America: The First Avenger

Captain America: The First Avenger

Il semble être devenu pour habitude sur ce site de poster une critique sur la dernière adaptation de comics. Loin d’être une passion pour moi, ni une volonté d’orienter mon site vers ce genre à part entière du cinéma (d’autres le font déjà bien mieux que moi comme, CinéComics ou Les Toiles Héroïques (en travaux au moment où j’écris ces lignes)), il s’agit tout simplement d’un style bien en vogue, donc très présent et somme toute relativement apprécié de ma personne.

L’action prend place dans deux époques différentes, de ce fait, l’introduction plaira à ceux qui connaissent un peu l’histoire de Captain America. Sans en dévoiler l’intrigue globale, sachez toutes fois que Captain America se présente en genèse du prochain film The Avengers, réunissant une bonne partie des super-héros de Marvel (Thor, Hulk, Iron-man, Captain America et bien d’autres).

L’action principale du film, et donc la création du personnage, s’installe dans la Seconde Guerre Mondiale, alors que l’Europe doit faire face aux atrocités de la guerre et du nazisme. Steve Rogers, bien que physiquement faiblard, souhaite ardement s’engager pour combattre sur le front. Une chance lui est donnée de tester un sérum qui devra le transformer en super soldat. Captain America est né. Mais le sérum a également engendré le mal, incarné en la personne de Red Skull, affilié aux nazis.

Une guerre gentil-méchant s’établit donc logiquement dans un film de ce genre. Mais le fond de l’histoire prend tout son sens si on s’attaque aux origines de ce héros. Créé lors de la guerre, il a pour but d’entraîner dans son sillage un fort élan patriotique, d’où l’abondance de bannières américaines. Mais c’est justement cette pratique qui est quelque part dénoncée dans ce film, remettant en cause les origines même du héros.

Si on peut reprocher à Captain America d’être un peu trop mou dans ces scène d’actions, de ne pas offrir un vrai spectacle visuel ou encore de surprendre l’auditoire comme le fît Iron-man, je pense qu’il n’en reste pas moins un bon Marvel. Une fois encore, je défends l’idée qu’il faut venir voir un film pour ce qu’il propose. J’attendais ici un prélude à The Avenger, me faisant découvrir un super-héros, bien sous tout couture (et c’est un peu là son super pouvoir). Les liens toujours plus forts, tissés avec les autres héros de Marvel (l’omniprésence du Cube Cosmique, de Stark père…), en font une base, pas forcément fondamentale, pour la série de films à venir.

En somme, Captain America, bien que péchant sur le plan technique, offre une petite vague de fraîcheur dans le monde des super-héros, par une immersion bien construite dans le contexte de la WWII. Divertissant, ce film continue à attiser ma curiosité pour les suites à venir. Comme évoqué dans mon long article sur les adaptations de comics, je vois ces films comme une grosse série à super budget, créant des personnages un peu complexes, voire attachant pour certains. Sans produire des oeuvres majeures du 7ème art, ces films ont le méritent de me distraire bien plus que certaines séries américaines.

Toilez-vous bien!

PastequeMan


Bienvenue sur Pasteque's Reviews!

Vous trouverez ici des critiques plus ou moins bien écrites, par des gens plus ou moins consciencieux, sur des films plus au moins bien! Toilez-vous bien!
  • Meilleures Notes

  • Wikio et +1

    http://www.wikio.fr



  • FeedBurner RSS

  • PastCorp Google+
    Jarrah theme by Templates Next | Powered by WordPress